Apprentissage par l'experience dans un bureau de circonscription : innovation pedagogique a l'Universite Ryerson.

Auteur:Dutil, Patrice
 
EXTRAIT GRATUIT

En 2013, des finissants du premier cycle au Departement de science politique et d'administration publique de l'Universite Ryerson se sont vu offrir la possibilite de faire partie de la premiere cohorte a s'inscrire a un cours novateur appele Constituency Office Project (ci-apres, >). Grace a un jumelage a des deputes federaux ou provinciaux de la region du Grand Toronto, le cours a permis aux etudiants defaire l'experience pratique des theories politiques apprises en classe. Dans le present article, Patrice Dutil decrit la demarche de creation du cours, dresse la bibliographie de certains des ouvrages universitaires consultes, et fait part des commentaires recus de la part des premiers participants au cours.

**********

Le Departement de science politique et d'administration publique de l'Universite Ryerson a concu et mis en place une experience d'apprentissage innovante pour ses finissants du premier cycle. En collaboration avec les deputes federaux et provinciaux de la region du Grand Toronto (RGT), le Departement a mis sur pied un cours credite qui comprend 80 heures de travail dans un bureau de circonscription ainsi que des projets de recherche additionnels. Le cours est rapidement devenu un fleuron du programme du Departement : une innovation pedagogique pouvant etablir une nouvelle norme en enseignement des sciences politiques au pays.

Ce projet a pour objectif de donner aux etudiants une idee des aspects pratiques entourant la representation des electeurs, la prestation de services de premiere ligne, et l'aide aux citoyens pour qu'ils s'y retrouvent parmi les ministeres. Jusqu'a present, le cours s'est avere un projet valable et reproductible, moyennant quelques adaptations, a l'echelle nationale. On continue d'ameliorer la facon d'offrir l'experience, mais ces efforts avant gardistes ont porte fruit, notamment en permettant aux etudiants de se familiariser avec une partie du veritable travail des representants elus, et en leur permettant de decouvrir ce qui est devenu un element important des realites de la democratie canadienne.

Dans de nombreuses regions au pays, les bureaux de circonscription accueillent deja des etudiants, mais ce genre d'initiative vient principalement des facultes de travail social qui souhaitent permettre aux etudiants d'acquerir de l'experience dans l'aide aux citoyens. (Il importe de souligner que dans certaines grandes villes, des departements d'urbanisme et de geographie placent aussi des etudiants stagiaires dans des bureaux de conseillers municipaux.) Ce genre d'affectation tombe sous le sens, mais les etudiants qui s'y inscrivent ont generalement le choix de completer leur stage dans tout autre organisme se consacrant au travail social. En fait, les etudiants en travail social ne sont pas tenus de suivre des cours de science politique dans le cadre de leur cursus. Par consequent, leur stage dans un bureau de circonscription est entierement axe sur le volet social du travail effectue au bureau. Habituellement, le stage est obligatoire pour l'obtention d'un diplome, sans toutefois etre un cours credite.

Ce cours de fin de premier cycle offre aux etudiants en science politique de Ryerson l'occasion d'acquerir de l'experience pratique et de faire le lien entre la theorie et les competences acquises en classe, et le monde reel du travail des parlementaires et de leur indispensable personnel de circonscription. L'aventure s'est averee un franc succes pour les trois partenaires impliques. Les etudiants se sont dits extremement...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE