Discovering Confederation: A Canadian's Story.

Auteur:Schneiderman, David
Fonction :Biography
 
EXTRAIT GRATUIT

Discovering Confederation: A Canadian's Story, de Janet Ajzenstat, McGill-Queen's University Press, Montreal et Kingston, 158 p.

Mme Janet Ajzenstat raconte que son directeur de these a l'Universite de Toronto, Allen Bloom, lui a conseille un beau jour de choisir un excellent livre et de le lire avec bienveillance--comme pour montrer l'auteur sous son meilleur jour. Il est d'ailleurs facile de lire avec bienveillance cette biographie intellectuelle de la principale experte au Canada sur les origines politiques du pays, qui a ete bien accueillie. En effet, on ne peut manquer d'admirer cet apercu d'une philosophe politique, qui a bien compris la Constitution canadienne de 1867 et la democratie parlementaire pronee par celle-ci.

Mme Ajzenstat trace d'abord les grandes lignes de sa carriere de chercheuse : elle a entrepris, a 36 ans, ses etudes universitaires de deuxieme cycle a l'Universite McMaster, marquee par l'influence de George Grant et de son livre Lament for a Nation (dont elle rejette ulterieurement le collectivisme du XIXe siecle). Elle poursuit des etudes doctorales a l'Universite de Toronto sous la direction de M. Bloom (qui ecrira plus tard le grand succes du milieu universitaire, The Closing of the American Mind). C'est presque par coincidence qu'elle choisit le rapport de 1849 de lord Durham comme point de depart de ses travaux. Sa dissertation et la publication qui s'ensuit, The Political Thonght of Lord Durham, demeurent a ce jour la meilleure introduction a la philosophie politique de celui-ci.

Apres son mariage avec le defunt Samuel Ajzenstat, elle demenage a Philadelphie oo elle adhere au mouvement antiguerre et a d'autres causes socialistes avant d'accepter un poste a l'Universite McMaster, que son mari lui a trouve dans le departement de philosophie. Amorcant une carriere universitaire sur le tard et s'occupant de deux enfants, Mme Ajzenstat s'est mise a chercher des postes dans toutes les universites. Apres avoir essuye un refus de l'Universite McMaster, elle est allee enseigner a celle de Calgary, puis a l'Universite Brock. Elle est finalement retournee, a 57 ans, a McMaster oo un poste de professeur de faculte l'attendait. Vu la politique de retraite obligatoire, elle ne lui restait plus que huit ans pour enseigner.

Tel est le contexte dans lequel les idees de ce petit ouvrage s'inscrivent. Discovering Confederation est avant tout un livre d'idees de Mme Ajzenstat. Sa preoccupation a l'egard de lord Durham et du...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE