L'Alberta.

Auteur:Rempel, Jody
Fonction :Rapports législatif
 
EXTRAIT GRATUIT

Courses à la direction

La démission d'Alison Redford (Calgary-Elbow) de son poste de premier ministre en mas 2014 a déclenché une course à la direction au sein de l'Association du Parti progressisteconservateur de l'Alberta. Au terme de la période de mise en candidature, le 30 mai 2014, trois personnes s'étaient inscrites comme candidats à la direction du parti : Thomas Lukaszuk (Edmonton-Castle Downs), exministre de l'Emploi, des compétences, de la formation et du travail, Rie McIver (Calgary-Hays), exministre de l'Infrastructure, et Jim Prentice (exdéputé de Calgary North Centre). Le premier vote aura lieu le 6 septembre 2014. Si aucun candidat n'obtient la majorité, un second tour aura lieu entre les deux mieux classés le 20 septembre 2014.

Le Nouveau Parti démocratique de l'Alberta a également entamé une course à la direction après l'annonce par Brian Mason (Edmonton-Highlands-Norwood) de son intention de démissionner de ses fonctions de chef de parti le 19 octobre 2014. M. Mason a fait savoir qu'il resterait en fonction à titre de député. La période de mise en candidature s'est terminée le 5 août 2014. David Eggen (Edmonton-Calder), Rachel Notley (Edmonton-Strathcona) et Rod Loyola, président de l'Association du personnel non enseignant de l'Université de l'Alberta, sont dans la course.

Changements dans la composition du caucus

Presque un an après avoir démissionné du caucus progressiste conservateur, en juillet 2013, Mike Allen (Fort McMurray-Wood Buffalo) y a été de nouveau accueilli le 7 juillet 2014. Depuis ce changement dans la composition de l'Assemblée, on compte 59 députés progressistes conservateurs, 17 députés Wildrose, 5 députés libéraux, 4 députés néodémocrates et 2 députés indépendants.

Nomination d'une nouvelle commissaire à l'éthique

Le 15 novembre 2013, le troisième commissaire à l'éthique de l'Alberta, Neil R. Wilkinson, a annoncé qu'il ne renouvellerait pas sa candidature au terme de son mandat. Le 7 mai 2014, le comité spécial chargé de recruter le commissaire à l'éthique a terminé son examen et recommandé à l'unanimité que Marguerite Trussler soit nommée à ce poste. La motion d'adoption du rapport du comité a été acceptée à l'unanimité et sans débat. La nomination est entrée en vigueur le 26 mai 2014, et Mme Trussler a été officiellement assermentée comme quatrième commissaire à l'éthique de l'Alberta le 4 juin 2014.

Mme Trussler est née en Alberta et y a grandi. Elle a été au service de la Cour du Banc de la Reine...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE