Manitoba.

Auteur:Grenier, Monique
Fonction :ASSEMBLEE NATIONALE
 
EXTRAIT GRATUIT

Budget

La 3e session de la 40e legislature a repris le 6 mars 2014, par la presentation du premier budget de la nouvelle ministre des Finances, Jennifer Howard.

Les depenses de fonctionnement de 2014-2015, qui s'elevent a 12,3 milliards de dollars, representent une augmentation de 2 % par rapport a 2013-2014. Voici quelques-uns des faits saillants du budget :

* Creation d'emplois et de plus de possibilites pour les jeunes tout en maintenant les conditions de vie abordables et en protegeant les services de premiere ligne sur lesquelles comptent les familles;

* Creation de plus de possibilites de stages et de fomiation pour que 75 000 travailleurs s'ajoutent a la population active du Manitoba d'ici 2020;

* Etablissement d'un plan quinquennal pour l'investissement de 5,5 milliards de dollars dans l'infrastructure de base pour ameliorer les routes, les ponts, la protection contre les inondations et l'infrastructure municipale de la province et la creation de dizaines de milliers d'emplois;

* Realisation d'autres economies administratives a investir dans les services de premiere ligne pour les familles, notamment l'elargissement des plafonds de depenses administratives a toutes les autorites de sante regionales;

* Creation d'un conseil de gestion allegee charge de conseiller le gouvernement sur de nouvelles facons d'offrir de meilleurs services plus efficacement dans tous les ministeres.

Reponse de l'opposition au budget

Durant son intervention dans le debat sur le budget le 7 mars 2014, le chef de l'opposition officielle, Brian Pallister, a presente une motion de censure a l'egard du gouvernement, disant que le budget ne repondait pas aux priorites des Manitobains en :

* ne supprimant pas les hausses massives d'impots et de droits decretees dans le Budget de 2012 et celui de 2013, notamment le relevement de la TVP;

* refusant de tenir le referendum prevu par la loi avant d'accroitre la TVP;

* ne remplissant pas la promesse d'eliminer le deficit structurel de pres de 400 millions de dollars;

* ne faisant rien contre la menace pesant de plus en plus sur les services sociaux et de sante sur lesquels comptent les Manitobains;

* ne relevant pas les taux d'aide au revenu et au loyer, le faisant passer a 75 % des loyers du marche moyens;

* n' accordant pas l'allegement fiscal promis aux aines;

* freinant la croissance economique et la prosperite par une imposition injustifiee et une bureaucratie excessive;

* ne devenant pas membre du Nouveau...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE