Manitoba.

Auteur:Signorelli, Andrea
Fonction :Rapports legislatif
 
EXTRAIT GRATUIT

La 5e session de la 40e legislature s'est ouverte le 16 novembre 2015 par le premier discours du Trone prononce par Son Honneur Janice C. Filmon, recemment nommee lieutenante-gouverneure. C'etait egalement le dernier discours du Trone avant les elections generales du 19 avril 2016. La lieutenante-gouverneure a souligne toute me serie d'engagements et de propositions, notamment :

* prolonger de trois ans le plan d'action sur les infrastructures essentielles de la province;

* travailler de concert avec le gouvernement federal pour lever le plafonnement concernant les immigrants et les refugies et renforcer les services d'etablissement;

* offrir un financement stable, previsible et a long terme aux municipalites, notamment des investissements dans les projets d'education et d'infrastructure pour la ville de Brandon;

* etablir de nouveaux partenariats avec les collectivites autochtones, les chefs d'entreprise et les enseignants afin d'ouvrir davantage de perspectives pour la jeunesse autochtone;

* creer de nouveaux centres de formation specialises, en partenariat avec le College universitaire du Nord, afin d'aider les etudiants du Nord;

* investir dans les strategies communautaires pour accroitre la production locale d'aliments sains dans l'ensemble du Nord;

* amorcer un plan de deplacement des voies ferrees hors de la ville de Winnipeg et appuyer la ville par un budget de 1 milliard de dollars dans le cadre d'un nouveau partenariat portant sur les cinq prochaines annees;

* s'engager a conclure un partenariat pour les prochaines phases du transport en commun rapide;

Brian Pallister, chef de l'opposition officielle, a presente me motion de censure sur la motion d'adresse en reponse, soulignant que le gouvernement provincial ;

* avait manque a ses promesses d'equilibrer le budget des 2014 sans relever les impots et n'avait pas respecte le droit de vote sur les augmentations d'impot;

* avait failli en ne reconnaissant pas que les Manitobains payaient davantage d'impots et obtenaient moins de services, puisque les services de premiere ligne comme la sante et l'education venaient en dernier au classement national;

* avait fait doubler la dette provinciale depuis 2008 en raison de depenses gouvernementales d'autopromotion et de gaspillage, obligeant les Manitobains a payer plus de 800 millions en frais d'interets sur la dette;

* menace l'avenir du Manitoba, car l'argent depense pour le service de la dette ne peut etre investi pour proteger les...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE