De nouveaux parlementaires echangent leurs premieres reflexions sur la vie parlementaire.

Auteur:Bevan-Baker, Peter
Fonction :Table ronde - Discussion
 
EXTRAIT GRATUIT

A un moment ou a un autre de leur carriere, tous les parlementaires sont nouveaux. Provenant de divers milieux, ils n'ont pas tous les memes connaissances du Parlement ni les memes attentes a l'egard de leurs fonctions. Lors de la table ronde, la Revue parlementaire canadienne a discute avec sept deputes provinciaux elus recemment en Alberta et a l'Ile-du-Prince-Edouard afin de recueillir leurs premieres impressions de la vie parlementaire et savoir comment ils ont pu se familiariser avec les nombreuses facettes de leur travail.

**********

RPC: Qu'est-ce qui vous a amene a vous porter candidat et comment etes-vous devenu parlementaire?

AP: J'ai grandi dans une famille tres politisee, ou plutot aux opinions tres arretees, devrais-je dire, au sein de laquelle tout nous destinait a un engagement politique. J'ai toujours evolue dans le monde de la politique a un certain niveau, que ce soit comme membre des equipes chargees des pancartes electorales ou du remplissage des enveloppes, ou comme membre de conseils d'administration. Au cours des deux dernieres annees, j'ai siege au conseil d'administration du Parti Wildrose et j'ai ete presidente de l'association locale de circonscription. Mon election a titre de deputee provinciale est un veritable reve devenu realite pour l'accro de la politique que je suis.

E-CV: J'ai immigre au Canada lorsque j'avais environ 7 ans et depuis, mes parents ont toujours ete des membres actifs de la communaute. Depuis mon enfance, ils m'ont tous deux entraine dans l'univers du developpement communautaire et de la politique, et j'ai toujours adore ca. J'ai passe beaucoup de temps a mettre sur pied des groupes pour les jeunes a risque de la communaute colombienne et a militer pour la sante mentale des etudiants. Cela a suscite chez moi le desir de faire quelque chose pour aider la societe de facon majeure et c'est pourquoi je me suis tourne vers le travail social. J'ai fait mon premier stage au bureau de la deputee provinciale du NPD, Rachel Notley. C'est la que j'ai ete temoin du role que jouent les politiciens dans l'elaboration des politiques et de l'integrite dont ils font preuve dans le cadre de leur travail pour la collectivite. Meme en dehors du cadre de mon stage, je faisais du benevolat durant mes temps libres, raccourcissant probablement meme mes heures de sommeil! C'est donc a partir des experiences que j'ai vecues durant mon enfance et au bureau de circonscription que j'ai su que je voulais etre depute. Je ne m'attendais pas a ce que tout aille si vite par contre. Mes chances de succes lors de la derniere election etaient plutot minces, et je croyais que je devrais me presenter deux ou trois fois avant de reussir, mais la plupart des electeurs etaient prets pour un changement.

GC: En ce qui a trait a mon parcours en politique, on peut vraiment dire que j'ai boude la boucle. J'ai etudie en science politique et j'ai obtenu mon diplome en 1993, soit l'annee de la lutte electorale entre Ralph Klein et Lawrence Decore. J'ai fini par travailler pour Lawrence Decore, de 1'opposition officielle, dans le domaine des medias et des communications. Apres trois ans, j'ai compris que ce n'etait pas une facon de gagner ma vie. Je me suis donc tourne vers le domaine des TI dans le secteur prive, je suis retourne aux etudes pour obtenir ma maitrise en administration des affaires, puis j'ai demarre une entreprise en gestion de l'information dans l'industrie du petrole et du gaz. J'ai travaille dans ce secteur pendant dix ans, et j'ai vraiment aime l'experience de fonder une entreprise, puis de la faire croitre et de la transformer en une societe employant environ 45 personnes. Je vivais vraiment le reve albertain de l'entrepreneuriat. Toutefois, je ne cessais d'etre attire par la politique. Constatant que le gouvernement manquait d'esprit d'entrepreneuriat et souhaitant renverser cette tendance, je me suis presente pour le Parti albertain pour la premiere fois en 2012 contre Allison Redford, et je suis devenu chef du parti a la fin de 2013. Me void donc! J'ai remporte l'election de 2015 et je suis depute provincial depuis environ six mois. Jusqu'a maintenant, il s'agit d'une experience tres agreable.

SM: J'avais deja fait un peu de politique auparavant, ayant travaille au bureau de 1'opposition, mais je n'avais jamais vraiment voulu faire le saut pour poser ma candidature. Apres bien des discussions avec ma famille, je me suis laisse convaincre par mes partisans de me presenter. Puisque j'etais deja tres present au sein de la communaute, il semblait naturel d'assumer ce type de fonction a temps complet.

JB: Je m'implique dans l'organisation politique depuis plusieurs annees. D'ailleurs, mon grand-pere a ete depute avant ma naissance. Cela a suscite un reel interet chez moi et je me suis lance en politique parce que je pensais que cela me conviendrait et que je pourrais aider la population de ma circonscription par la meme occasion.

PB-B: J'ai fait mon entree en politique il y a plus de 25 ans, lorsque j'ai mis sur pied une organisation locale du Parti vert federal dans une region rurale de l'Ontario ou je vivais a l'epoque. Puisque personne d'autre ne s'est presente comme candidat a l'election federale de 1993, je suis devenu le candidat du Parti vert par defaut. Ce fut la premiere de mes neuf tentatives infructueuses successives pour me faire elire (a l'echelle provinciale et federale). Visiblement, la dixieme fois est la bonne dans mon cas, puisque j'ai ete elu en mai de cette annee comme depute de Kellys Cross--Cumberland, a l'I.-P.-E. Mon engagement politique est toujours demeure indefectible a cause de mes enfants. Je veux etre capable de les regarder dans les yeux un jour, lorsque les problemes d'aujourd'hui s'aggraveront, et de leur dire que j'ai fait tout ce que je pouvais pour leur garantir un avenir prospere, sain et securitaire.

RPC: Il y a beaucoup de nouveaux visages parmi les parlementaires albertains cette annee et le president sortant a organise une nouvelle forme de seance simulee plutot informelle. Est-ce que certains des deputes albertains parmi vous y ont assiste et si oui, avez-vous trouve l'exercice utile?

GC: J'y ai assiste et l'experience fut incroyablement utile! Des 87 deputes elus, 70 etaient nouveaux, et si je me souviens bien, tous les nouveaux deputes ont participe. Le president Zwozdesky a rendu l'exercice aussi realiste que possible, ce qui est tout a son honneur. Le sergent d'armes est entre avec une fausse masse et il a ouvert la session. II a passe en revue l'ordre du jour et nous a parle de la periode...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE