Observations sur l'engagement des jeunes dans la vie politique parlementaire.

Auteur:Fernandez, Maya
 
EXTRAIT GRATUIT

Deux niveaux de participation des jeunes electeurs aux elections recentes ont suscite des preoccupations publiques au sujet de la perte d'interet des jeunes pour les politiques parlementaires. Dans cet article, les auteures font valoir que les programmes de stages parlementaires et la presence de jeunes legislateurs sont deux exemples contraires a la tendance du desengagement des jeunes, et la preuve que certains jeunes participent activement aux politiques parlementaires. Forts de leur experience en tant que stagiaires parlementaires en Colombie Britannique, elles offrent quelques strategies pour mobiliser les jeunes.

**********

Ces dernieres annees, les parlementaires et le public ont decrie le declin de l'engagement des jeunes dans la vie politique parlementaire. Ce desengagement est le plus manifeste dans la faible participation des jeunes electeurs aux elections provinciales et federales (1). Par exemple, lors de l'election federale de 2011, 38,8 % des electeurs admissibles ages de 18 a 24 ans ont exerce leur droit de vote (2). Lors de l'election provinciale tenue en Colombie Britannique en 2009, seulement 26,9 % des electeurs admissibles ages de 18 a 24 ans ont vote, et 33,69 % des electeurs admissibles ages de 25 a 34 ans ont vote (3). Bon nombre de jeunes ne votent pas, ce qui menace la nature representative de nos institutions democratiques.

Bien qu'un faible taux de participation des jeunes electeurs revele un desengagement, il existe des exemples qui vont a l'encontre de cette tendance. A titre de stagiaires parlementaires en Colombie-Britannique, nous soutenons que certains jeunes sont engages de facon significative dans l'apprentissage des politiques parlementaires et la participation a celles ci. Outre l'existence de programmes de stages parlementaires partout au pays, il y a des jeunes qui participent activement aux politiques parlementaires a titre de legislateurs federaux et provinciaux. L'objet de cet article a deux volets : premierement, analyser le role des programmes de stages parlementaires pour ce qui est d'engager les jeunes dans les politiques federales et provinciales; deuxiemement, documenter la presence de jeunes legislateurs a Ottawa et en Colombie-Britannique. Nous concluons en offrant quelques suggestions en vue de l'etablissement de strategies de mobilisation des jeunes inspirees par nos experiences en tant que stagiaires parlementaires.

Programmes de stages : une voie vers l'engagement

Les programmes de stages parlementaires offrent aux recents diplomes universitaires l'occasion de participer au processus legislatif provincial ou federal. Par exemple, au cours du Programme de l'Assemblee legislative de la Colombie-Britannique (BCLIP) de six mois, les stagiaires sont affectes a un caucus, soit du gouvernement ou de l'opposition, pendant que la Chambre siege. En plus de travailler aupres d'un caucus, les stagiaires travaillent aupres d'un ministere provincial. Les programmes de stages parlementaires de partout au Canada ont des processus de demande de participation concurrentiels et attirent un nombre important de candidatures. Au cours des trois dernieres annees, le BCLIP a recu 196 candidatures relatives a 30 postes (10 chaque annee). David Mitchell, ancien stagiaire parlementaire de la Colombie-Britannique a ecrit, dans la Revue parlemetttaire canadienne, que les programmes de stages canadiens, qui ont connu un immense succes, >. En...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE