Ontario.

Auteur:Przezdziecki, Sylwia
Fonction :Rapports législatif
 
EXTRAIT GRATUIT

Le 27 avril, les terrains entourant les édifices législatifs ont accueilli une cérémonie commémorant le bicentenaire de la bataille de York, qui a été engagée le 27 avril 1813 oø se trouve actuellement Toronto. Son Altesse Royale le prince Philip, duc d'Edimbourg, et le lieutenant-gouverneur, David Onley, ont pris part à la cérémonie. Des soldats du 3e Bataillon du Royal Canadian Regiment, le plus ancien régiment d'infanterie au pays, ont effectué une démonstration de capacités militaires à l'intention du prince et du lieutenant-gouverneur. Deux soldats ont sauté en parachute au-dessus de l'Assemblée législative pour ensuite atterrir dans un champ de l'Université de Toronto, situé à proximité, tandis que d'autres sont descendus en rappel le long des murs des édifices gouvernementaux Frost et Whitney, ce dernier abritant les bureaux des comités. Des équipes de tireurs d'élite en habits de camouflage ont déployé une mitrailleuse à alimentation par bande-chargeur et un lance-grenades C-16. Le prince Philip, colonel en chef du Bataillon depuis 1953, a inspecté les rangées de soldats vêtus de leurs impeccables uniformes rouges, puis a remis un nouveau drapeau régimentaire au Bataillon.

Le prince arborait ses nombreuses médailles, et possiblement les deux dernières distinctions honorifiques qu'il a reçues, soit les insignes de Compagnon de l'Ordre du Canada et de Commandeur de l'Ordre du mérite militaire, qui lui avaient été remis, la veille, par le gouverneur général, David Johnston.

L'édifice de l'Assemblée était ouvert aux familles des militaires après la cérémonie qui a été suivie d'une parade militaire quittant Queen's Park pour se rendre au lieu historique national de Fort York, oø d'autres cérémonies commémoratives ont eu lieu.

Budget de 2013

Le 2 mai, le ministre des Finances, Charles Sousa, a présenté le budget de l'Ontario 2013 qui est le premier budget sous le régime de la première ministre libérale, Kathleen Wynne. Comme le parti au pouvoir est minoritaire, il devait bénéficier de l'appui d'au moins un parti de l'opposition--soit le Parti progressiste-conservateur ou le Nouveau Parti démocratique--pour faire adopter son budget et éviter le déclenchement d'une élection. Les libéraux avaient déjà négocié avec les néo-démocrates et intégré plusieurs de leurs propositions dans le budget du 2 mai, dont une diminution de 15 % des primes d'assurance automobile et une stratégie d'emploi pour les jeunes. Le NPD avait par la suite proposé la...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE