Le Parlement du Canada-Uni a Montreal 1843-1849 : Un site archeologique exceptionnel.

Auteur:Pothier, Louise
Fonction :Article Vedette
 
EXTRAIT GRATUIT

La mise au jour des vestiges du Parlement du Canada-Uni dans le Vieux-Montreal au cours des dernieres annees par Pointe-a-Calliere, cite d'archeologie et d'histoire de Montreal, a culmine en 2017 par des fouilles archeologiques de grande envergure. En cette annee du 375e anniversaire de Montreal et du 150e de la Confederation, les decouvertes sur ce haut heu de l'histoire politique canadienne, quebecoise et montrealaise ont frappe l'imagination par l'ampleur du site et la richesse des temoins materiels mis au jour. Tout au long de l'ete, le public a pu cotoyer les archeologues dans un environnement propice a la comprehension d'un site marque par le remarquable etat de conservation de ses vestiges architecturaux. Mais nombre de surprises etaient aussi au rendez-vous : la richesse des artefacts retrouves et la redecouverte de documents et d'objets historiques jusqu'ici meconnus bouleversent notre comprehension de cet episode fondamental de l'histoire canadienne. Voici un apercu des resultats de cette enquete en cours.

Un site sorti de l'oubli (contexte)

Pendant plus de 80 ans, jusqu'en 2010, un vaste terrain situe sur la place D'Youville, dans le Vieux-Montreal, servait de stationnement. Pourtant, l'endroit etait charge d'histoire. En 1832, on y construit ce qui sera le premier marche couvert de Montreal, le marche Sainte-Anne, dont l'architecture neoclassique s'inspirait du Quincy market a Boston et du Kensington market a Londres. Mesurant plus de 100 m de long, c'est alors le plus grand batiment civique de son epoque au Canada. Fait encore plus remarquable, les architectes John Wells et Francis Thompson reussissent un tour de force en erigeant ce batiment carrement au-dessus du lit de la Petite riviere Saint-Pierre, ce qui fut possible par l'amenagement d'un immense canal voute en pierre, la riviere coulant desormais en souterrain sur quelques centaines de metres avant de se deverser dans le fleuve.

A peine 10 ans apres son ouverture, le batiment change de vocation; le commerce alimentaire fera place a la politique! En 1843, le gouvernement de la province du Canada, aussi appelee Canada-Uni, siege a Kingston depuis a peine deux ans lorsque l'ensemble des deputes souhaitent demenager dans un lieu plus convenable tant pour eux-memes que pour leur famille et les employes qui gravitent autour de l'institution. Tous les yeux se tournent vers Montreal, alors la plus grande ville au pays, oo les affaires sont florissantes et qui, de plus, est dotee de nouvelles installations portuaires et d'un centre-ville pourvu d'hotels et d'auberges. Montreal est appelee a devenir la premiere capitale permanente de la province du Canada--du moins le croyait-on. Pour ce faire, le gouvernement loue le marche Sainte-Anne pour y loger...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE