Penser l'intervention correctionnelle autrement: reflexions critiques sur la prise en charge des justiciables.

Author:Jendly, Manon
 
FREE EXCERPT
  1. Introduction

La prise en charge des personnes judiciarisees et l'administration de la sanction penale soulevent depuis quelques annees des enjeux importants dans certains pays d'Europe (2). Dans des contextes de reforme et de reflexion sur les meilleures pratiques en matiere d'intervention correctionnelle, le modele qui fut developpe par le Service correctionnel du Canada dans les annees 1980 et 1990 est souvent cite en exemple, voire en partie exporte (Mayer 2009). Sur le plan clinique, ce modele s'appuie sur une theorie de la conduite criminelle d'inspiration cognitivo-comportementale, qui stipule que les agissements criminels sont le fruit de distorsions cognitives et de lacunes dans les habilites sociales (Andrews et Bonta 2006). L'objectif de l'intervention consiste des lors a corriger ces distorsions et a combler ces lacunes par le moyen de programmes ciblant les principaux besoins criminogenes. Cette approche s'inspire du principe selon lequel toute intervention doit s'appuyer au depart sur une evaluation structuree et standardisee des risques et des besoins des justiciables, de facon a diriger ces derniers vers les etablissements de detention et les programmes qui correspondent le mieux a leur profil (Motiuk et Serin 2001). L'intervention repose donc sur l'identification des besoins consideres comme etant a l'origine des conduites delinquantes, ainsi que sur la prediction des comportements violents et l'evaluation des risques lies a la recidive (Motiuk 2007). Resolument ancre dans le courant des pratiques probantes, le cadre d'intervention canadien est presente comme particulierement efficace au regard de la diminution de la recidive (Cortoni et Lafortune 2009).

Ce modele, qui suscite beaucoup d'interet dans differents pays, est toutefois l'objet de nombreuses critiques. Pour plusieurs, l'approche cognitive, bien qu'elle permette de definir avec precision les cibles de l'intervention, conduit a un morcellement de l'individu (Quirion 2006; Berard, Vacheret et Lemire 2013). En fragmentant le detenu en une serie restreinte et limitee de besoins criminogenes, elle contribue a en forger l'image d'un etre non seulement totalement isole du contexte dans lequel se sont manifestes les agissements criminels, mais aussi responsabilise tant dans ses agissements que dans sa propre prise en charge (Kendall 2004; Quirion 2009). D'autres reprochent au modele canadien l'importance accordee aux facteurs de risque, principales cibles de l'intervention. S'inscrivant dans une mouvance actuarielle, ce modele favorise de nouvelles formes de controle qui relevent davantage de la logique securitaire que de la logique rehabilitative (Maurutto et Hannah-Moffat 2006; Vacheret 2005). En s'appuyant sur une hybridation des facteurs de risque et des besoins criminogenes, il contribue ainsi a harnacher l'ideal rehabilitatif a des considerations prioritairement securitaires (Berard, Vacheret et Lemire 2013; Hannah-Moffat 2005; Chantraine 2006). Combinee a des imperatifs administratifs de plus en plus lourds, cette importance accordee aux risques et aux besoins a enfin pour consequence de reduire considerablement la marge de manoeuvre et la flexibilite accordees aux professionnels de l'intervention, reduisant du meme coup la portee de la relation d'aide (Jendly 2012).

Ces limites associees au modele canadien nous invitent a explorer de nouvelles facons de penser l'intervention aupres des personnes judiciarisees. Dans cette optique, nous avons reuni differents acteurs et penseurs de l'intervention en provenance de trois pays europeens (Belgique, France, Suisse) et les avons invites a debattre des enjeux lies a l'intervention correctionnelle en s'inspirant a la fois de leurs pratiques locales et des grands principes du modele canadien.

  1. Methodologie

    Afin d'explorer une diversite de perspectives sur notre objet d'etude, nous avons opte pour la formule des groupes de discussion (Fem 2001; Krueger 1994; Morgan 1997). De plus en plus utilisee en sciences sociales, cette methode consiste a inviter plusieurs personnes a echanger leurs points de vue sur des themes prealablement etablis, sans necessairement rechercher de consensus (Stewart, Shamdasani et Rook 2007). En reunissant des participants aux horizons divers, ce type d'entretien collectif donne acces a des informations relatives a la fois au contenu du discours et a la dynamique des debats (Bloor, Frankland, Thomas et Robson 2001). Le fait que les donnees sont obtenues dans un contexte de discussion permet aux chercheurs de mieux saisir les enjeux tels qu'ils se manifestent naturellement dans le cadre des echanges (Krueger et Casey 2000).

    2.1 Constitution des groupes et collecte des donnees

    Un focus groupe a ete organise dans chacun des trois pays europeens suivants : la Belgique, la France et la Suisse romande. Si les contextes juridico-politiques de ces pays sont differents du contexte canadien, en particulier en ce qui concerne les traditions juridiques et la philosophie penale, nous avons presume que cette diversite favoriserait la definition d'orientations d'investigation originales et la mise au jour de nouveaux enjeux. L'objectif etant d'engager un dialogue interdisciplinaire, les groupes de discussion comprenaient des representants de differents secteurs socio-professionnels a la pointe des connaissances et des pratiques en matiere correctionnelle. Trois categories de fonction y etaient representees : les praticiens d'abord, a savoir des personnes travaillant en milieu carceral dans une perspective d'intervention psychosociale (psychologue, socio-educateur, enseignant) et a ce titre invitees a parler de leur experience au quotidien avec les justiciables ; les administrateurs ensuite, a savoir des personnes occupant un poste de direction au sein d'un etablissement ou d'une imite, et habilitees a s'exprimer sur les politiques administratives en matiere d'intervention et sur leur mise en oeuvre. Les universitaires enfin, a savoir des chercheurs specialises dans le domaine penal et correctionnel.

    Compose de sept a neuf participants, chaque groupe a ete constitue suivant le principe de diversification externe afin d'obtenir un echantillon par contraste, ce qui reduit certes les possibilites de saturation au sein d'un meme groupe, mais permet de gagner en dispersion et en comparaison intergroupe (Pires, 1997). Dans chaque pays, le processus de recrutement a ete entame par l'intermediaire d'une personne ressource locale (gate keeper) choisie en raison de sa connaissance elargie du reseau penal et correctionnel du pays. C'est a la suite d'echanges avec les personnes ressources sur les criteres requis par la recherche que des invitations ont ete lancees aupres d'un large eventail de participants potentiels. Notre echantillon par contraste a de la sorte ete compose progressivement, dans chaque pays, a partir de premiers repondants volontaires jusqu'a l'obtention d'un minimum de deux representants de chacune des categories d'intervenants dans chaque groupe.

    Le deroulement des trois groupes de discussion a suivi un canevas identique, de facon que les donnees recueillies soient comparables. Chaque discussion a ete lancee a partir d'un argumentaire presentant la strategie canadienne d'intervention, un texte-pretexte utilise pour susciter la reflexion des participants. Cet argumentaire a ete distribue a tous les participants prealablement a la tenue des entretiens collectifs, de facon qu'ils puissent en prendre connaissance avant les discussions. Les groupes se sont reunis une journee entiere en la presence d'au moins deux des chercheurs--l'un agissant en qualite de moderateur et l'autre, d'observateur--, et jusqu'a ce que ces derniers estiment la discussion epuisee (saturation empirique). Les echanges ont ete enregistres sur support audio (entre cinq et six heures d'enregistrement pour chacun des groupes) et retranscrits integralement aux fins d'analyse.

    2.2 Traitement et analyse des donnees

    Nous avons procede a une analyse inductive de chacun des corpus afin de cerner les principaux themes abordes par les participants. L'ensemble du materiel a ete indexe independamment par quatre analystes (soit les quatre auteurs du present article), de maniere a niveler les eventuels biais subjectifs (Stewart et coll. 2007). Concretement, chacun des analystes a procede individuellement a un premier decoupage des principales dimensions abordees dans chacun des trois corpus (analyse verticale), puis reitere l'exercice, mais de facon a comparer transversalement les dimensions d'un corpus a l'autre (analyse horizontale). Les quatre analystes ont ensuite reuni les resultats de leurs analyses respectives afin de proceder a une analyse generale.

    Dans un premier temps, il s'agissait d'analyser la facon dont les participants consideraient les pratiques, les orientations et les finalites de l'intervention correctionnelle dans leurs pays respectifs. Dans un deuxieme temps, il s'agissait de degager, a partir des interactions et des echanges entre les participants, de nouvelles facons de penser l'intervention. Les donnees recueillies dans le cadre de ces entretiens n'etaient pas tant des informations brutes sur les pratiques d'intervention qui ont cours dans les pays etudies, que des indications sur la facon dont ces informations etaient formulees, transmises, recues, voire mises en oeuvre par les participants. Comme le mentionne Litoselliti (2003 : 16), (trad, libre). Nous avons des lors porte une attention particuliere aux debats, aux vues opposees et aux points d'entente relatifs a certaines pratiques d'intervention.

    En mettant en parallele les propos tenus par des participants provenant de trois juridictions correctionnelles differentes, notre objectif n'etait pas d'identifier les specificites propres a chacune des administrations penitentiaires, ni de comparer l'organisation et les pratiques des divers systemes correctionnels, mais bien de contraster les points de vue des participants et de confronter leurs differentes...

To continue reading

FREE SIGN UP