Respecter la discipline de parti.

AuthorLoder, Hannah
PositionArticle Vedette

Le 6 février, l'Université Memorial a organisé une discussion publique intitulée << Respecter la discipline de parti >>, parrainée en partie parla Société royale du Canada. Michael Morden du Centre Samara pour la démocratie était le modérateur. L'événement de St. John's a réuni un public de 300 personnes dans le cadre d'une discussion franche avec quatre politiciens qui ont fait l'expérience directe de la dure réalité de la discipline de parti au Canada.

Parmi les intervenants figuraient la députée indépendante Jody Wilson-Raybould, l'ancienne députée libérale Jane Philpott, l'ancien député du Nouveau Parti démocratique Ryan Cleary et l'actuel député indépendant de la Chambre d'assemblée de Terre-Neuve Paul Lane. Les participants ont été sélectionnés en raison de leur expérience de la lutte contre le système de partis canadien. En 2019, le premier ministre Justin Trudeau a expulsé les députées Wilson-Raybould et Philpott du caucus libéral fédéral parce que ces dernières s'étaient exprimées dans le cadre de l'affaire SNC-Lavalin. Lors des élections fédérales subséquentes, ces deux femmes se sont présentées à titre de candidates indépendantes, et Wilson-Raybould a réussi à conserver son siège à la Chambre des communes. Cleary, ancien rédacteur en chef du journal Independent, a siégé en tant que député du NPD de 2011 à 2015, et s'est présenté peu après à titre de candidat pour le Parti progressiste-conservateur provincial. M. Lane a été élu à la Chambre d'assemblée de TerreNeuve sous la bannière progressiste-conservateur en 2011, puis en tant que libéral en 2015 et à titre d'indépendant en 2019. Ce fut une rare occasion pour deux députés indépendants en exercice, issus de deux corps législatifs différents et représentant des circonscriptions situées aux extrémités opposées du pays, de participer au même forum interactif.

L'événement débute par un mot du professeur de sciences politiques Alex Marland, de l'Université Memorial. Marland donne un aperçu de ses recherches sur le phénomène de la discipline de parti au Canada et de son nouveau livre Whipped: Party Discipline in Canada (UBC Press, 2020). Il attire l'attention sur la difficulté intrinsèque de la collecte de données en raison de la nature privée des partis politiques et des contraintes imposées aux parlementaires par la direction des partis.

Marland fait en outre remarquer que << la discipline de parti a quitté le corps législatif >>. Selon lui, le phénomène a évolué en un système de contrôle de grande envergure dans lequel la direction du parti brandit une main de fer sur presque chaque principe de la vie d'un parlementaire. Les parlementaires sont formés...

To continue reading

Request your trial

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT