Retouches obligees dans la forme : produire les journaux des debats au Canada.

Fonction :Table ronde - Round table of Canadian editors discuss how to present political debates in media
 
EXTRAIT GRATUIT

Produisant les transcriptions officielles des debats parlementaires, les journaux des debats au Canada ont la responsabilite d'offrir aux parlementaires et aux citoyens du Canada un compte rendu juste et precis de ce qui se produit tous les jours sur le parquet des assemblees legislatives. A cette table ronde, quatre directeurs/redacteurs en chef de journaux des debats canadiens discutent de la facon dont travaillent leurs equipes pour faire la transition entre " le pittoresque des debats et le caractere formel du texte ".

Deborah Caruso, Lenni Frohman, Robert Kinsman and Robert Sutherland

RPC: D'aucuns penseront que les journaux des debats sont un compte rendu mot pour mot des debats parlementaires; or, c'est bien plus que cela. Quelle est la plus grande idee fausse que vous ayez entendue de parlementaires ou d'autres observateurs?

LF: Je crois que la plus grande idee fausse est qu'aucun travail de revision n'est necessaire pour faire la transition entre le pittoresque des debats et le caractere formel du texte.

RK: Les gens croient que le texte apparait comme par magie a la fin de la journee. Des parlementaires m'ont deja telephone pour avoir une copie de leur discours d'une heure, et ce, cinq minutes apres l'avoir livre! (Rires) Ils ne se rendent pas compte que nous devons verifier les noms de tous les electeurs et de toutes les societes mentionnes, en plus d'essayer de comprendre ce qu'ils ont dit dans leurs langues respectives... qui sont pourtant toutes de l'anglais!

RS: Je crois que la majorite des gens sont surpris par l'ampleur du travail requis pour livrer ce produit a la fin de la journee. Nous avons une equipe de 30 personnes qui transcrivent les debats. Les parlementaires qui nous rendent visite sont estomaques par la quantite de personnes qui s'affairent a la tache. En fait, les quelques employes en Chambre et dans l'edifice qu'ils croisent ne sont que la pointe de l'iceberg. Comme Bob l'a mentionne, une vaste equipe a laquelle se greffe, dans notre cas, un effectif a temps partiel, est requise pour livrer la transcription avant la fin de la journee; dans notre cas, une ebauche est produite dans un delai d'environ une heure.

DC: Que ce soit en Chambre ou en comite, un stenographe parlementaire prend des notes tres breves a chaque seance avec son ordinateur portatif pour aider a la transcription. Je pense que la majorite des deputes provinciaux pensent que cette personne tape les propos au fur et a mesure et que cela devient la transcription. J'ai deja vu des presidents de comite demander au stenographe de repeter les propos qui venaient tout juste d'etre dits! (Rires) Ils ont regarde trop d'intrigues judiciaires au cinema. L'effort requis est titanesque. Normalement, notre assemblee siege de 9 heures a 18 heures. Toutes ces heures de deliberations sont publiees sur notre site Web le soir meme. De plus, des comites se reunissent en meme temps, alors c'est un enorme effort d'equipe.

RPC: Les differences sont-elles nombreuses entre les journaux des debats d'une province ou d'un territoire a l'autre?

DC: En bref, oui. Il y a dix journaux des debats provinciaux, trois territoriaux, en plus de ceux de la Chambre des communes et du Senat, a Ottawa. Selon le nombre de jours de seance annuels, si des journaux des deliberations en comite et des debats en Chambre sont produits, il y aura un effectif a temps plein ou hybride, c'est-a-dire compose d'employes a temps plein aides de nombreux employes de session. Dans les territoires, les journaux des debats sont tous produits a la pige dans le secteur prive. Dans certaines assemblees legislatives, on peut parler plus d'une langue. A ma connaissance, le Nouveau-Brunswick, la Chambre des communes et le Senat sont les seuls endroits oo les journaux sont traduits dans l'autre langue. Dans les autres assemblees, les propos sont rapportes dans la langue dans laquelle ils ont ete prononces.

RK: Je crois que la grande difference reside dans les chiffres. Robert parlait tout a l'heure d'un effectif de 30 personnes pendant la session; j'en palis ... d'envie! (Rires) Nous comptons sur un effectif de sept employes a temps plein. Dernierement, nous errons d'immeuble en immeuble parce que notre edifice a ete condamne a cause d'un manque d'espace dans nos locaux temporaires, nous sommes seulement 14 employes qui devons livrer la transcription avant la fin de la journee. Nous nous occupons egalement des comites, mais la transcription est faite en deux a trois jours plutot que la meme journee. Je crois que notre production est sensiblement la meme; ce sont seulement les chiffres et les heures qui changent.

RS: C'est cela. Les rouages et les facons de faire dans l'assemblage du document sont passablement les memes. Jusqu'a un certain point, nous faisons tous de la transcription et de la revision, et nous sommes tous confrontes a des problemes de langue ou a des propos inaudibles ou incomprehensibles. Toutefois, la charge de travail varie d'une autorite legislative a l'autre. Pendant plus des deux tiers de l'annee, nous servons deux Chambres a la fois; c'est pourquoi nous avons besoin de 30 personnes.

LF: En Saskatchewan, nous comptons sur quelque 36 redacteurs a temps partiel et 3 employes a temps plein-le redacteur en chef, le chef de production et l'indexeur. C'est un effectif imposant charge de gerer des comites qui siegent simultanement. Selon moi, les conditions du marche local influencent grandement la dotation en personnel des journaux. Par exemple, si vous devez produire des deliberations en francais, disons, a Yellowknife, la disponibilite d'employes competents sera un facteur determinant dans la dotation du poste.

RK: Un autre defi en dotation est lorsqu'on aborde la question des heures de travail en entrevue. Certains candidats s'enfuient a toutes jambes! (Rires) Un jour, nous siegeons de 14 h a 22 h, puis ce sera de minuit et une a onze heures cinquante-neuf; mais nous ne le saurons pas avant 22 h. Les gens ne sont plus prets a ce genre sacrifice contrairement a nous, les vieillards.

LF: C'est tout a fait vrai, Bob. Je trouve que de nombreux jeunes tout a fait brillants refusent de laisser un horaire de travail dicter leur vie. Il y a incontestablement un changement de mentalite a cet egard.

RS: J'ajouterais que certaines autorites legislatives ont des calendriers de session plus longs, avec des sessions au printemps et a l'automne, alors que d'autres siegent intensivement pendant une seule periode dans l'annee. Ici, nous avons une session au printemps et parfois une a l'automne, mais on ne sait jamais vraiment. Alors lorsque vient le temps de pourvoir un poste, il est difficile de predire si ce sera a temps partiel ou a temps plein. Selon moi, c'est tout un defi que de gerer un environnement dans lequel la Chambre siege pendant douze semaines au printemps, puis n'a plus aucune activite jusqu'a l'annee suivante.

DC: C'est pourquoi des fournisseurs prives ont pris en charge les journaux dans le Nord, je pense. Leurs sessions sont tres breves, donc les langagiers...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE