Territoires du Nord-Ouest.

Auteur:Schauerte, Doug
Fonction :Rapports legislatif
 
EXTRAIT GRATUIT

La deuxieme session de la 18e legislature de l'Assemblee legislative a repris le 31 janvier. Cela a ete l'occasion pour le premier ministre Robert R. McLeod de faire une declaration a la Chambre afin d'informer les deputes et le public des recentes activites entreprises dans le cadre du mandat de l'Assemblee legislative pour faire progresser ses priorites.

Le lendemain, le ministre des Finances, Robert C. McLeod, a prononce son deuxieme discours du budget et depose le budget principal des depenses pour l'exercice financier 2017-2018. Le premier budget du gouvernement, depose en juin 2016, ouvrait la voie a la concretisation du mandat et des priorites collectives de la 18e legislature. Le budget 2017-2018 s'inscrit dans la meme veine pour assurer la prestation des programmes et des services essentiels dans le respect des priorites d'un point de vue strategique.

Lebudget prevoyait des depenses de fonctionnement de 1,66 milliard de dollars et des revenus de 1,86 milliard de dollars. Il projetait aussi un excedent de fonctionnement de 167 millions de dollars et, apres avoir pris en compte les investissements dans les infrastructures, un excedent de tresorerie total de 15 millions de dollars pour 20172018.

Au cours des six jours de seance suivants, neuf des 11 simples deputes sont intervenus pour presenter leurs commentaires sur le budget et exprimer leurs preoccupations quant a des enjeux essentiels comme le financement de la prematernelle, l'aide a l'emploi dans les collectivites et les conditions de vie des personnes agees.

Le 3 mars, alors que l'examen du budget tirait a sa fin, le ministre des Finances McLeod a fait une declaration a la Chambre dans laquelle il a evoque les discussions importantes et animees sur des elements bien precis du budget et l'examen exhaustif qui avait eu lieu en comite plenier. Le ministre a dit que le Cabinet avait ecoute attentivement les deputes et les preoccupations de leurs electeurs et qu'il s'engageait a apporter un certain nombre de changements au budget 2017-2018 et y prevoir des fonds supplementaires notamment pour les services de sante a domicile, les programmes d'intervention pour les jeunes en situation de crise, le Fonds anti-pauvrete, l'industrie de la peche, le Programme d'encouragement aux activites minieres et le Programme d'amenagement de routes d'acces. Les fonds supplementaires ont ete debloques par la suite dans le cadre du processus des budgets supplementaires.

Mesures legislatives

...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE