Textes fondateurs : les mots qui ont faconne le Canada.

Auteur:Lecomte, Lucie
Fonction :Article vedette
 
EXTRAIT GRATUIT

Puisant dans la collection de Bibliotheque et Archives Canada, la Bibliotheque du Parlement a organise et prepare une exposition qui met en lumiere six des plus importants documents de l'histoire du Canada et du Parlement. Dans cet article, l'auteure donne un apercu des contextes dans lesquels ces textes ont ete rediges et nous fait decouvrir certains details interessants sur les documents eux-memes.

Introduction

Pour souligner le 150e anniversaire de la Confederation, la Bibliotheque du Parlement a inaugure une exposition intitulee Textes fondateurs : les mots qui ont faconne le Canada le 9 mars 2017.

La Bibliotheque s'est associee a Bibliotheque et Archives Canada pour presenter six documents essentiels ayant contribue au developpement social, politique et territorial du Canada.

* l'Acte de l'Amerique du Nord britannique (1867) ;

* le premier discours du Trone du Canada (1867) ;

* la Proclamation des Territoires du Nord-Ouest (1869) ;

* le Statut de Westminster (1931) ;

* la Declaration canadienne des droits (1960) ;

* la Proclamation de la Loi constitutionnelle de 1982.

Comme l'indique le titre evocateur de l'exposition, ces documents marquent d'importantes etapes dans l'evolution constitutionnelle du Canada.

Les documents sont accompagnes d'ecrans tactiles interactifs qui offrent des details importants sur chacun des textes et qui les rattachent a des themes historiques plus larges. Une grande ligne du temps interactive donne aussi aux visiteurs une vue d'ensemble des moments charnieres de l'histoire canadienne et parlementaire.

L'Acte de l'Amerique du Nord britannique (1867)

L'exposition commence par un apercu de certains evenements cles ayant mene a la Confederation et a l'adoption de l'Acte de l'Amerique du Nord britannique (AANB). En vertu de cet Acte, le Parlement du Canada gouverne et legifere pour maintenir >. Ces valeurs intrinseques de la democratie canadienne sont toujours aussi pertinentes aujourd'hui qu'elles l'etaient en 1867.

En depit du fait que l'AANB etait une loi britannique, son contenu a ete elabore par les representants des colonies du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Ecosse et du Canada-Uni. Cela se reflete dans son esprit empreint d'une volonte d'arriver a un compromis : un compromis entre la majorite et une minorite linguistique desireuses de conserver sa langue, sa religion et son identite; un compromis politique entre d'anciennes colonies independantes desireuses de s'unir dans un contexte politique nordamericain en pleine transformation tout en conservant un certain nombre de pouvoirs vis-a-vis des forces centralisatrices. Ces compromis sont toujours au cLur de la federation canadienne et se refletent dans son fonctionnement.

La copie de l'AANB qui est exposee a la Bibliotheque a appartenue a Sir. John A. Macdonald.

Promulgue le 29 mars 1867, l'AANB est entre en vigueur le 1er juillet. La premiere election generale au Canada a eu lieu le 20 septembre 1867.

Le premier discours du Trone du Canada

Le jeudi 7 novembre 1867, le gouverneur general du Canada, Sir Charles Stanley Monck, le 4e vicomte Monck, a ouvert la premiere session du Parlement du Canada. Quelques jours auparavant, il avait ecrit a son fils Henry, age de 18 ans, qu'il ouvrirait bientot la premiere session du Parlement et note que ce sera >. Il mentionne egalement qu'un regiment de cavalerie de Montreal lui servira d'escorte.

Dans son discours, le gouverneur general rappelle aux parlementaires les responsabilites qui leur incombent :

l'Acte d'Union, tel qu'adopte par le Parlement imperial, vous impose et confere le droit de reduire en pratique le systeme de gouvernement a qui il a donne l'existence, de consolider ses institutions, d'en harmoniser les details administratifs et d'adopter les dispositions legislatives propres a assurer a une constitution, nouvelle a quelques egards, une epreuve entiere, raisonnable et libre de tous prejuges. Il a aussi parle d'expansion territoriale et du budget et a conclu en offrant ses souhaits pour le nouveau pays :

je fais de ferventes prieres pour que vos aspirations se dirigent vers de tels objets eleves et patriotiques, et que vous soyez doues d'un tel esprit de moderation et de sagesse, qu'il vous fasse tourner la grande Luvre qui vient d'etre accomplie, a votre bonheur et a celui...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE