Tragedy in the Commons: Former Members of Parliament Speak Out About Canada's Failing Democracy.

Auteur:Powell, Michael
 
EXTRAIT GRATUIT

Tragedy in the Commons: Former Members of Parliament Speak Out About Canada's Failing Democracy, Alison Loat et Michael MacMillan, Toronto, Random House of Canada Limited, 2014, 288 p.

Les ecrits sur la sante du systeme parlementaire canadien ne manquent pas, mais jusqu'ici, il existait tres peu d'ouvrages consacres aux parlementaires qui oeuvrent a l'interieur du systeme. Alison Loat et Michael MacMillan ont cherche a remedier a cette lacune en publiant Tragedy in the Commons.

L'ouvrage, qui fait la synthese des entrevues de depart menees par le Samara Institute aupres de 80 ex parlementaires, donne la parole a un nombre impressionnant d'hommes et de femmes politiques qui sont a la retraite par choix et parce qu'ils ont subi une defaite electorale, un ex premier ministre et des ministres issus de differents gouvernements de meme que des deputes d'arriereban qui ont renonce a la vie politique alors qu'ils n'avaient pas encore le nombril sec ou alors qu'ils avaient deja atteint un age venerable. Sur le plan de la structure, l'ouvrage consacre un chapitre aux differentes etapes de la carriere d'un parlementaire : l'entree en politique, les differents aspects d'une charge d'elu et, finalement, le retour a la vie civile. Le dernier chapitre propose des pistes de reflexion sur la facon d'ameliorer notre gouvernance a la lumiere de l'experience de ces elus.

Quelques themes precis se degagent. Premierement, les auteurs nous rappellent que la charge de depute vient sans mode d'emploi. Une fois elus, les deputes sont rapidement jetes dans l'arene, sans grande preparation pour ce travail exigeant qui les oblige a s'installer dans une nouvelle ville loin de leur famille. Ils n'ont guere plus d'encadrement pour organiser leur bureau de circonscription.

Deuxiemement, les ex parlementaires interroges estiment qu'ils sont souvent impuissants a se faire entendre dans le cadre politique, assujettis qu'ils sont au systeme autocratique des partis qui limite leur capacite d'agir par eux-memes dans l'interet de leurs electeurs. Les deputes peuvent etre affectes a des comites dont le champ d'expertise leur est completement etranger ou etre mutes a un autre comite en milieu de mandat; on s'attend immanquablement a ce qu'ils soient de bons soldats et participent aux melees partisanes dont nous avons l'habitude. Par exemple, Gary Merasty, un depute liberal elu en Saskatchewan en 2006, etait si frustre qu'il a demissionne avant de terminer son mandat, parce qu'il...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE