Une circonscription comptant des millions d'electeurs : des senateurs > parlent des solutions permettant de remplacer un bureau de circonscription: entrevues avec le senateur Doug Black et la senatrice Betty Unger.

Fonction :Interview
 
EXTRAIT GRATUIT

Contrairement aux deputes qui sont elus pour representer des circonscriptions bien definies, il est rare que les senateurs canadiens aient recours a des bureaux de circonscription dans leurs efforts en vue de representer leur province ou region d'origine. L'ancien senateur albertain > Bert Brown, un representant actif des habitants de sa province, avait un bureau a Calgary. Dans des entrevues distinctes realisees par la Revue parlementaire canadienne, cependant, deux senateurs albertains elus qui siegent actuellement, le senateur Douglas Black et la senatrice Betty Unger, indiquent qu'ils preferent utiliser d'autres solutions qu'un espace physique fixe pour leurs communications et consultations.

Senateur Doug Black

RPC : Generalement, les senateurs n'ont pas de bureau de circonscription. En tant que senateur > qui s'est vu confier un mandat direct de ses electeurs, ressentez-vous le besoin d'avoir un bureau de circonscription pour representer vos electeurs et communiquer avec eux?

Doug Black : Contrairement a un depute federal ou a un depute d'une Assemblee legislative, ma circonscription englobe toute ma province, c'est-a-dire l'Alberta, qui compte plus de quatre millions d'habitants. Comme vous le savez, nous sommes six senateurs pour quatre millions d'habitants. Je suis un senateur elu et lors des dernieres elections, j'ai eu la chance de remporter 83 ou 84 des 87 circonscriptions (provinciales) dans la province. J'ai donc litteralement des electeurs dans toutes les villes, dans tous les villages et dans tous les hameaux de l'Alberta. Pour moi, il est tres important de demeurer en contact avec mes electeurs et il s'agit d'une responsabilite quotidienne dont je dois m'acquitter d'une maniere ou d'une autre. La question est donc de savoir si un bureau m'aiderait a le faire. Je considere que non. Le concept d'espace physique est un vieux paradigme, particulierement lorsque vous representez une province de la taille de l'Alberta. Oo etablirais-je mon bureau? Voici donc ce que j'ai decide de faire : mettre constamment mon site Web a jour et etre tres present sur les medias sociaux. Mon equipe et moi effectuons aussi regulierement des sondages en ligne pour savoir ce que pensent les electeurs. Et ils repondent, cela ne fait aucun doute. Je demande toujours le point de vue des gens. De plus, je communique regulierement avec les medias de l'Alberta et j'ai etabli de bonnes relations avec les medias du milieu culturel. Ainsi, comme je tends la main aux gens, ils savent que je suis actif. Finalement, je me rends regulierement en Alberta. Le week-end dernier, par exemple, j'ai pris la parole dans une ecole francophone de Calgary, j'ai rencontre le maire de Banff et j'ai assiste aux Jeux d'hiver. Je suis...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE