La vie apres le Parlement : le role des associations d'ex-parlementaires.

Auteur:Asper, Linda
Fonction :Table ronde
 
EXTRAIT GRATUIT

Vient un moment oo tout parlementaire devient un ex-parlementaire. Au cours des dernieres decennies, des associations d'anciens parlementaires ont ete formees pour faciliter la transition et entretenir les liens sociaux tisses entre ces hommes et ces femmes pendant leurs annees au sein d'une assemblee legislative. Dans le cadre de cette table ronde, la Revue parlementaire canadienne a reuni des membres de plusieurs associations provinciales d'ex parlementaires qui discutent des travaux de leurs organisations et decrivent toute l'experience que celles-ci peuvent apporter dans le cadre des projets de recherche et de liaison actuels des assemblees legislatives.

RPC : Quand et pourquoi vos associations ont-elles ete creees?

RDM : Notre association remonte a 1994. Le gouvernement a connu de grandes transformations et les anciens parlementaires ont voulu demeurer en contact les uns avec les autres. Le but de l'association est en fait de reunir d'anciens collegues dans un cadre non partisan oo ils puissent demeurer en contact et partager leurs experiences. Nous nous sommes egalement dotes de comites. Nous avons un comite des communications qui publie un bulletin semestriel. Nous avons egalement un comite dit > qui se charge de recueillir tous les objets et toute la documentation des anciens parlementaires. Son objectif est de constituer des archives qui pourront faire l'objet de recherche et de conserver les souvenirs de tous les anciens parlementaires de l'Assemblee. Ce comite est tres actif. Depuis 1792, plus de 2 000 parlementaires ont siege au Parlement de Quebec. Toutefois, en 2002, nos institutions ne comptaient que 180 fonds d'archives. Pour combler ce manque et documenter l'histoire des parlementaires quebecois, Marcel Masse a decide de creer ce comite qui communique desormais avec tous les parlementaires qui quittent leur fonction, qu'ils aient ete battus ou qu'ils se soient simplement retires de la vie politique. Ses archives ont depuis lors considerablement augmente. Un de nos comites a egalement cree un site Internet oo nos membres peuvent publier des articles ou des commentaires et acceder a de l'information. Nous disposons egalement d'un programme d'aide confidentielle destine aux anciens parlementaires qui pourraient eprouver des difficultes. Il en existait un pour les parlementaires en exercice, mais, depuis cinq ou six ans, un tel programme est egalement offert aux anciens parlementaires et il s'est revele tres utile. Nous avons aussi un comite, que je preside, appele le Comite parlementarisme et democratie, qui maintient des relations avec d'autres associations similaires, notamment dans les pays francophones, comme la France et la Belgique, mais aussi, bien evidemment, avec les autres associations canadiennes.

CE : En 2001, le President de l'Assemblee a communique avec d'anciens parlementaires et nous a reunis au sein d'un groupe. Nous prenions rendezvous et nous nous rencontrions de facon informelle. De 2001 a 2006, date a laquelle l'association a ete creee par voie legislative, nous essayions principalement de reunir le maximum de monde. Nous avons envoye des sondages et des lettres afin de demander aux anciens parlementaires ce qu'ils attendaient d'une association.

Nos efforts ont ete couronnes de succes et, en 2006, nous avons fait la synthese de tout cela en creant l'association par voie legislative. Autour de 2010, nous avons entrepris un projet de liaison et c'est ainsi que, en 2011, nous nous sommes reunis avec les associations des deux autres provinces pour notre premiere rencontre tripartite. Nous avons egalement mis sur pied un programme de conferenciers et un programme de Parlement jeunesse. Je crois que, par nos rencontres triparties, nous avons repris beaucoup d'idees de nos homologues du Quebec et de l'Ontario : archives, reconnaissance des services rendus et quelques autres. A l'heure actuelle, nous essayons de promouvoir une participation plus active de nos anciens parlementaires.

LA : Je n'ai pas, comme Clif, participe a la creation de l'association, mais la loi creant l'association comprenait une disposition relative aux liens avec les deputes provinciaux en exercice, et c'est pourquoi nous les avons invites a toutes nos activites afin d'essayer d'etablir des liens avec eux. H n'existe aucune animosite entre nous. Je me souviens que lorsque le projet de loi a ete discute pour la premiere fois en caucus, il existait un sentiment de mefiance a l'egard de ce qui pourrait devenir un groupe rival, mais rien de cela ne s'est concretise et nous entretenons de bonnes relations. Et puis, bien sur, pour faire la promotion de la democratie dans notre province et dans nos programmes, nous avons pense a un Parlement jeunesse. Nous avons egalement decide d'accepter des deputes federaux comme membres associes, une decision strategique pour augmenter le nombre de nos cotisants, car nous ne sommes pas aussi nombreux que vous l'etes dans vos deux provinces (Ontario et Quebec). Et ce qui m'a frappee, c'est que, l'annee derniere, lors d'un...

Pour continuer la lecture

INSCRIPTION GRATUITE